Une histoire de famille

En 1926, l'activité de François Bister est la torréfaction de chicorée. En 1930, il rachète une moutarderie de la région et profite d'une recette soigneusement protégée, L'Impériale.

Tirée à la louche d'un gros pot en grès, elle est servie par l'épicière dans le ravier qu'apporte une cliente. Par la suite, avec l'arrivée du libre service, les pots "grenades" font leur apparition. Le bocal n'a pas changé et la moutarde L'Impériale a toujours un énorme succès.

Jean Bister succéda à son père pour gérer la société et actuellement, c'est Fabienne Bister qui a repris le flambeau. Rares sont les sociétés qui, de nos jours, sont dirigées par la troisième génération.

 

Déménagement et développement...

Franz, Jean et Fabienne Bister ont développé le site de Jambes, près de Namur (Belgique, Wallonie) depuis 1926, puis celui de St Thibault près de Troyes (France, Champagne, Aube) à partir de 2001.

L'été 2013 sera marqué par le déménagement de l'usine de Jambes vers Achêne (Ciney, Wallonie)

Dotées de capitaux familiaux, ces deux usines prennent la forme juridique respectivement d’une SA en Belgique (15 personnes employées) et d’une SARL en France (5 personnes employées).

Photographie - Fabienne Bister, administrateur délégué